FONCTIONNEMENT DE L'UNITE CLINIQUE DE CHRONOTHERAPIE

Les patients sont examinés et suivis en consultation par plusieurs médecins cancérologues. La consultation infirmière, l’éducation des patients, la programmation et la coordination de la chronothérapie sont effectuées par trois infirmières (Mmes Bossevot, Mocquery et Plessis).  Le secrétariat est assuré par Mme Salah. Les protocoles ambulatoires de chronothérapie sont initiés dans l’hôpital de jour du service de cancérologie.

 

L’Unité de Chronothérapie est par vocation une unité translationnelle, où s’effectue le transfert à la clinique des résultats expérimentaux et théoriques générés par les équipes de Recherche translationnelles. Ses principales activités sont:

La génération et l’administration de protocoles de chronothérapie, et la définition des technologies et de la logistique les mieux adaptées.

♦ Les protocoles contiennent les mêmes médicaments que ceux utilisés dans les protocoles conventionnels de chimiothérapie, mais les modalités temporelles d’administration sont stipulées. La tolérance et l’efficacité font l’objet d’une évaluation continue par les médecins de l’Unité.                 

Exemple : le protocole chronoIFLO                                                          

Grace à la chronomodulation du débit de perfusion de la chimiothérapie, il est possible de combiner les quatre  médicaments les plus efficaces contre la plupart des cancers digestifs avec une tolérance satisfaisante et une bonne efficacité, même chez des patients ayant reçu plusieurs chimiothérapies préalables. Cette même association, administrée de façon conventionnelle, provoque des effets secondaires souvent sévères, qui ont conduit à ne la proposer qu’aux patients en bon état général qui n’ont jamais encore reçu de chimiothérapie. La chronothérapie permet ainsi un traitement de recours efficace, là où les thérapies conventionnelles ont échoué. C’est notamment le cas du protocole chronoIFLO, administré à domicile chaque 2 à 3 semaines aux patients pour lesquels il est indiqué, et ce depuis 1999 (Figure 1).

 

Figure 1 : Protocole de chronothérapie par irinotecan, 5-fluorouracile- leucovorine et oxaliplatine (chronoIFLO)

 

Les injecteurs multi-réservoirs programmables dans le temps peuvent perfuser jusqu’à 4 médicaments à des doses et horaires stipulés pour chacun d’entre eux (Figure 2). L’Unité dispose de deux modèles de « pompes pour chronothérapie » : une pompe électronique programmable sur ordinateur PC (Mélodie™, Aguettant, Lyon) et une pompe pré-programmée à usage unique (CIP™, Hospital Services, Rome).

 

Figure 2 : Pompes de perfusion pour chronothérapie. Ces deux modèles permettent l’administration chronomodulée de 4 médicaments.

 

 - L’évaluation de la qualité de vie et du système circadien des patients

L’Unité de Chronothérapie prête une attention particulière à la qualité de vie des patients et aux symptômes induits par la chimiothérapie. Le rythme circadien d’activité-repos, biomarqueur du système circadien est enregistré de façon continue et non-invasive à l’aide d’un bracelet d’actimétrie, équipé d’un accéléromètre (Figure 3). Notre laboratoire a en effet montré une corrélation étroite entre la disruption de ce rythme circadien et la survenue de fatigue, de manque d’appétit et d’autres symptômes chez les  patients. Il est ainsi possible de suivre l’évolution de ce rythme au cours du traitement chez un même patient, et de personnaliser le protocole de chronothérapie pour limiter le plus possible les altérations du rythme circadien et réduire les effets toxiques de la chimiothérapie.

 Figure 3 : Exemple d’enregistrement du rythme d’activité-repos (panneau de droite), à l’aide d’un bracelet d’actimétrie (panneau de gauche). Noter l’altération du rythme après une chimiothérapie qui a provoqué une intense fatigue du patient.

 

La recherche clinique et translationnelle   

Afin d’améliorer l’efficacité des traitements anticancéreux contre les métastases hépatiques, lUnité de Chronothérapie a mis en place, en coopération avec les services de chirurgie et de radiologie de l’hôpital Paul Brousse, la logistique permettant l’administration de chimiothérapie dans l’artère hépatique (Figure 4). Ainsi l’Unité a coordonné le premier essai clinique européen de trithérapie intra-artérielle hépatique (OPTILIV (ClinicalTrials.gov ; Institut National du Cancer)).

Figure 4 : Chronothérapie intra-artérielle hépatique par irinotecan, 5-fluorouracile et oxaliplatine.

 

Les développements technologiques en rapport avec l’administration ambulatoire de chronothérapie

L’Unité de Chronothérapie développe, avec RBC, l’Association pour la Recherche sur les Rythmes Biologiques et la Chronothérapie (ARTBC Internationale) et deux partenaires industriels, un enregistreur du rythme thermique incorporé dans le boîtier du site d’accès vasculaire utilisé pour administrer la chronothérapie. Celui-ci permettra de personnaliser l’administration de la chronothérapie, selon le rythme du patient.  D’autres projets concernent la mise au point d’une plateforme de télémédecine au domicile du patient, en liaison internet avec un serveur dans l’Unité, et de nouvelles pompes pour chronothérapie.

Nous contacter

Unité INSERM U935

Campus du CNRS

Bâtiment A, 3ème étage
7 rue Guy Moquet
94801 Villejuif cedex
France
  • +33 (0)1 49 58 34 81

Search

**PLG_DEBUG_TITLE**

**PLG_DEBUG_SESSION**

**PLG_DEBUG_PROFILE_INFORMATION**

**PLG_DEBUG_MEMORY_USAGE**

**PLG_DEBUG_QUERIES**

**PLG_DEBUG_LANGUAGE_FILES_IN_ERROR**

**PLG_DEBUG_LANGUAGE_FILES_LOADED**

**PLG_DEBUG_UNTRANSLATED_STRINGS**