OPTIMISATION DE LA FONCTION HÉPATIQUE POST-OPÉRATOIRE

La réduction du nombre de patients sur liste d’attente de transplantation est un enjeu primordial pour les prochaines années à venir. En plus d’exploiter les possibilités de la chronothérapie dans le cadre du cancer du foie afin d’améliorer la prise en charge des patients, notre équipe étudie les dernières avancées en matière de recherches innovantes afin d’optimiser la fonction hépatique post-transplantation et résection.

La proximité de notre laboratoire avec le Centre HépatoBiliaire (CHB) de l’hôpital Paul Brousse reconnu internationalement pour son expertise dans le chirurgie hépatobiliaire et la transplantation, la multidisciplinarité de notre équipe (chirurgien, biologistes, ingénieurs, mathématiciens) associée à notre expérience sur l’étude des phénomènes d’ischémie-reperfusion, nous permet de réunir, au sein d’un même environnement unique, toutes les compétences nécessaires à l’exploration des voies de signalisation impliquées dans les lésions des greffons et à sans cesse améliorer leur qualité en amont de la transplantation, aussi bien au niveau expérimental que clinique.

Dans cette optique nos recherches s’articulent autour de 3 axes principaux qui sont : les machines de perfusion, les biomarqueurs et les modèles mathématiques associés.

Nous contacter

Unité INSERM U935

Campus du CNRS

Bâtiment A, 3ème étage
7 rue Guy Moquet
94801 Villejuif cedex
France
  • +33 (0)1 49 58 34 81

Search

**PLG_DEBUG_TITLE**

**PLG_DEBUG_SESSION**

**PLG_DEBUG_PROFILE_INFORMATION**

**PLG_DEBUG_MEMORY_USAGE**

**PLG_DEBUG_QUERIES**